Bonjour à tous et toutes !

Ici et maintenant, je vais vous délivrer la raison pour laquelle j’ai décidé d’ouvrir ce blog.

» Spoiler : c’est un livre «

Il s’agit d’un livre. De poche. Même pas gros. D’apparence vraiment banale, il recèle pourtant dans ses entrailles un fabuleux trésor… C’est la Cartographie du merveilleux, écrit par André-Francois Ruaud. Ce livre, je l’ai reçu complètement par hasard, ce genre de bouquin qui te tombe dessus sans trop qu’on sache quoi en faire :

 » ah j’ai eu des livres en cadeau, je sais pas où les mettre, imagine, y’a le tome 2 d’une série que je lis pas et puis un truc qui me tente pas. et puis un troisième, je sais pas trop ce que c’est. Mais toi, l’hermine,tu aimes les livres non ? allez tiens »

Et me voila avec trois pauvres livres de poche que je ne connais ni d’Ève ni d’Adam, et mon interlocutrice, ravie de son méfait s’éloigne en sifflotant après m’avoir fourré son fardeau dans les bras. Apres une brève fulmination sur le mode  » J’aime les livres, je ne suis pas une poubelle littéraire, GROSSE nuance !! », je jette un œil lassé sur les trois martyrs. Bof. Haussement d’épaule, je range, et je les oublie.

Ce n’est que quelques 6 mois après, lors d’un de mes trop nombreux déménagements, que je suis retombé sur le troisième, le « je-sais-pas-trop-ce-que-c’est ». Le titre me fait soulever un vague sourcil, mais c’est l’inscription « fantasy » dans un coin qui m’allume une lueur dans le regard. De toute façon c’est les vacances, je n’ai rien de mieux a faire et puis si jamais il est nul, je me coucherais moins bête… Depuis, je ne m’en sépare plus. D’ailleurs je le trimbale tellement souvent que je vais devoir lui faire subir des réparations bientôt. Mais, me direz-vous, pourquoi ? Quels secrets, quels mystères contient-il ?

En fait c’est simple : l’histoire, et l’évolution du genre merveilleux/fantasy/fantastique (ou quel que soit le nom que vous lui donnez ). C’est assez succinct, la partie historique dure a peu près 90 pages. mais une fois qu’on s’est gorgé de noms d’auteurs méconnus, de dates,et de titres abscons à s’en donner le tournis, on tombe sur…

-sonneries de trompettes- LA liste.

La seconde partie s’intitule « l’essentiel de la fantasy ». C’est une liste de 100 livres, qui va retracer la chronologie qu’on vient de lire, ouvrir des pistes de lecture et faire découvrir des perles rares. Je sais, en 100 livres, c’est un peu présomptueux. On y reviendra.

L’important, c’est le défi : après avoir pris une claque dans mon orgueil de lectrice de fantasy (ah bon quand on a lu Tolkien et Rowling on a pas tout lu ? je m’ébaubis ! ), j’ai donc pris la ferme décision de lire la liste en intégralité,et par ordre chronologique. C’est ça, mon défi. Et puis une fois cette décision prise, je me suis dit qu’il était dommage que ce travail reste vain, enfermé dans mon ego et ma satisfaction d’acquérir de la connaissance. Il fallait que je partage cette expérience littéraire avec d’autre fans de dragons ou d’anneaux magiques et que nous puissions danser tous ensembles et vivre dans un monde empli de paillettes et… peut être pas. Je m’égare. L’important est que vous ayez compris.

au plaisir de vous revoir,

L’Hermine.

P.S : au moment ou je publie cet article, le blog est encore en construction et bien imparfait. patience, ça arrive 🙂

Publicités